« Je me suis découvert une passion pour le droit des affaires ! »

Des journées qui ne se ressemblent pas et une multitude de tâches à réaliser en peu de temps : voilà ce qui motive Rebecca Perrault lorsqu’elle entre au bureau chaque matin. Depuis six ans, cette trentenaire est adjointe juridique dans un cabinet spécialisé dans le droit des affaires. « J’aime mon métier, car je ne m’ennuie jamais », explique cette diplômée en secrétariat juridique qui dit avoir trouvé un poste lui permettant de distribuer toute son énergie positive et de s’épanouir. 

« Avec le droit des affaires, j’en viens à toucher à toutes sortes de sujets concernant aussi bien les grandes entreprises que les petits commerces, ou encore des dossiers de fusions-acquisitions… » Sa journée type ? « Il n’y en a pas ! Si les dossiers peuvent donner l’impression de se ressembler, toutes les histoires sont différentes et je ne fais pas deux fois la même chose, commente-t-elle. Il faut avant tout savoir fixer les priorités et posséder un sens très fort de l’organisation. La plupart du temps, les gens veulent les choses rapidement, il faut être efficace et pouvoir gérer les dossiers dans les délais impartis. Cela peut être stressant, mais je suis plutôt de nature calme et cela me stimule. Plus je suis occupée, plus je me sens dans mon élément. Pour chaque plaidoirie, je vérifie qu’il ne manque aucune pièce et que tout est classé de la bonne façon. Souvent, je dis que je me suis découvert une passion : le droit des affaires ! »

À Montréal, travaillant pour Langlois avocats, cette adjointe juridique l’avoue : « Mon travail va permettre de faire rayonner notre avocat ! Pour cela, je me dois d’être irréprochable, efficace et autonome. Il me faut savoir prendre les bonnes initiatives au bon moment. J’aime cette mission, et aussi le fait que ça ne s’arrête jamais ! Il n’y a pas de temps mort dans mes journées ! Je suis capable de travailler sous pression, je maîtrise le langage du droit des affaires, cela est très important pour bien traiter les dossiers. Il faut être très rigoureux, car le droit est un domaine sensible, et il vaut mieux relire très attentivement chaque dossier ! Je suis également bilingue et, parfois, j’ai l’impression de faire de la gymnastique d’esprit tant il faut s’adapter, réagir rapidement à une demande, avant de reprendre un dossier plus complexe… Avec ce métier, j’ai la chance d’apprendre tous les jours ! Cela est captivant, car ce n’est jamais redondant. Et comme j’ai la chance de travailler dans une équipe soudée et bienveillante, je ne changerais de job pour rien au monde ! »

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#