Cinq conseils pour devenir associé dans un grand cabinet

Ça y est. Vous avez terminé vos études, vous avez passé votre barreau et terminé votre stage. Vous travaillez maintenant à temps plein dans un cabinet d’avocats. Vous caressez maintenant le rêve de devenir associé. Mais, comment s’y prendre ?

 Ceux et celles qui y sont parvenus s’entendent : les meilleurs avocats n’ont parfois pas ce qu’il faut pour devenir associé. C’est qu’être productif et travailler d’arrache-pied ne suffit pas. Il faut amener de nouveaux clients.

 Oubliez les cas prestigieux

C’est le premier conseil des associés interviewés dans le cadre du balado américain Rainmaker, de Legalist. Des cas comme Apple vs. Samsung peuvent sembler prestigieux, reconnaît John Pierce, qui a été associé au sein des firmes Latham & Watkins et K&L Gates, mais ils signifient des années de dur labeur qui ne vous permettront pas de vous démarquer. Son conseil : laissez tomber tout de suite cette cause qui vous conduira à facturer des milliers d’heures pour rien.

 Développez votre niche

Plutôt que de vous tuer sur une cause prestigieuse, développez une expertise unique en son genre, conseille James Berger, associé chez King & Spalding. C’est ce qu’a fait Yi-Chin Ho, associée chez Kirkland & Ellis, qui s’est spécialisée dans les conflits liés à l’industrie de l’assemblage automobile en Chine. À vous maintenant de trouver la niche qui vous convient et de rester attentif aux besoins des clients qui œuvrent dans ce domaine.

 Soyez créatif

Pour sortir du lot, la créativité est essentielle. En offrant plusieurs options de paiement à vos clients ou une façon nouvelle de voir un dossier, vous démontrerez votre plus-value. C’est cette plus-value, davantage que votre ardeur au travail, qui vous permettra d’attirer de nouveaux clients ou de faire forte impression lors d’une entrevue d’embauche.

 …mais restez structuré

Mais attention ! Qui dit créativité ne dit pas désorganisation. Les associés doivent avoir un plan structuré pour respecter les échéanciers et gagner la confiance de leurs clients.

 Misez sur le savoir-être

Votre intelligence émotionnelle fera la différence, autant avec vos clients qu’avec votre équipe de travail. Restez calme et à l’écoute de vos clients, et ce, même lors des situations tendues.

 Sachez aussi développer vos relations. Si vous vous faites remarquer dans un petit rôle auprès d’un client, ce dernier pourrait faire appel à vos services pour un litige des années plus tard. Mais pour cela, il faut maintenir la communication, et surtout, la confiance.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#