Recrutement 2.0 : le futur du contact humain

Le recrutement 2.0 – Depuis l’arrivée d’Internet et des nouvelles technologies, qui prennent de plus en plus de place dans le quotidien, les relations personnelles et professionnelles se sont transformées.

Le marché de l’emploi et les techniques de recrutement n’ont pas échappé à cette tendance. Des réseaux professionnels comme LinkedIn aux porte-folios virtuels, en passant par les sites de recherche d’emploi permettant de postuler directement en ligne, l’époque du CV papier remis en personne est révolue. Mais qu’en est-il du contact humain ? Selon Julien-Pier Boisvert, spécialiste en recrutement chez ElementAI, la recherche d’emploi à l’ère numérique passe par de nouveaux outils, mais demeure centrée sur l’individu et la communication.

Recrutement 2.0 rime avec parfaire son « branding » personnel

En cette époque où tout potentiel employeur ou recruteur a la possibilité de rechercher un candidat en ligne, avant même d’initier un contact, pour en apprendre un peu plus sur lui, il ne suffit plus de compter sur son charisme au téléphone ou en entrevue pour se démarquer. On doit également s’assurer de cultiver sa cyberprésence de façon à la rendre attrayante aux gens de son milieu.

« Avec LinkedIn, ce qui est intéressant, c’est son côté réseau social qui nous permet de construire son identité en ligne et de faire circuler son nom avant même d’en arriver à postuler où que ce soit », explique Julien-Pier Boisvert. Qu’il s’agisse de suivre certains influenceurs de son champ d’expertise, de contacter ses mentors ou simplement de partager ou commenter ici et là sur des articles qui nous intéressent, on peut faire très bon usage d’un site comme LinkedIn pour réseauter et se tailler une place au sein d’une communauté professionnelle.

Laisser son talent parler

Parmi les grandes tendances du positionnement professionnel 2.0, on remarque la présence croissante de porte-folios en ligne et autres sites web personnels dédiés à faire l’étalage de ses talents. Si on s’en sert surtout dans le domaine des médias, des nouvelles technologies et des professions artistiques, Julien-Pier Boisvert assure que toutes sortes de professionnels pourraient bénéficier d’avoir leur propre espace virtuel. « Je pense à des sites comme ArtStation, un incontournable des artistes numériques, mais également à des blogues personnels, des porte-folios de design ou des sites comme GitHub ou HackerRank, dit-il. Les recruteurs utilisent énormément ce genre de sites quand ils sont à la recherche de nouveaux profils. » En les gardant à jour, on augmente indéniablement ses chances d’être remarqué par un nouvel employeur.

Oser faire les premiers pas

« On croit souvent que les outils de communication virtuels nous privent du contact humain, explique Julien-Pier Boisvert. Mais selon moi, c’est tout à fait le contraire. Ce qui est génial sur Internet, c’est la possibilité de rejoindre facilement toutes sortes de gens qu’on admire, qui travaillent dans un endroit où on rêve de travailler ou qui peuvent nous donner des infos utiles pour faire avancer dans notre carrière. Ça facilite aussi beaucoup les embauches à l’étranger. » Ainsi, en amont de sa recherche d’emploi, on aurait intérêt à contacter des gens de notre milieu dont la carrière nous inspire afin de leur demander conseil. « Il ne faut pas être trop insistant ou contacter directement le PDG, bien entendu, précise le spécialiste en recrutement. Mais les gens passionnés par leur carrière seront souvent très ouverts à partager leur expérience avec d’autres. Il faut garder les canaux de communication ouverts ; on ne sait jamais où ça pourrait nous mener ! »

Le plus important, souligne notre expert, est de ne pas laisser la distance nous faire oublier que les contacts, virtuels ou en personne, reposent sur l’authenticité et les passions communes. En facilitant la communication, les nouvelles technologies permettent plus que jamais d’élargir ses perspectives d’emploi.

 

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#