Premier emploi: pas d’expérience? comment mettre le pied dans la porte!

Fraîchement diplômé, plein de bonne volonté et à la recherche du  premier emploi idéal, vous pourriez vous rendre compte que le poste qui semblait tellement fait pour vous exige souvent une, voire plusieurs années d’expérience !  C’est là une situation paradoxale, mais très  fréquente : pour décrocher votre premier emploi, en tout cas celui qui répond à vos aspirations et correspond à votre champ d’étude, il vous faudrait avoir déjà de l’expérience.

Premier réflexe :   décryptez ce  que recouvre réellement cette première expérience.

Posséder 6 mois d’expérience en service à la clientèle,  et avoir 2 ans d’expérience dans la mise en place d’environnements ISO 4001 sont des choses très différentes.

Ensuite faites l’inventaire de votre ‘vécu’ – Êtes-vous certain, vraiment, de n’avoir aucune expérience ?  Pensez donc à :

  • Vos stages
  • Vos travaux étudiants, vos projets d’étude
  • Votre participation à des associations, vos implications dans des clubs sportifs
  • Vos jobs d’étudiant
  • et même vos voyages et expériences à l’étranger

Tout est question de mise en valeur et en contexte.  Négociation, communication, leadership, planification…Vous avez nécessairement développé des qualités et des habiletés lors de ces expériences, que vous pouvez transposer.

Les emplois qui ne demandent pas de première expérience ne sont pas rares !

La récente étude ‘Mettre le pied dans la porte : un regard sur les postes vacants de premier échelon au Canada’ de Statistiques Canada révèle que la moitié (48%) des postes vacants proposés par les entreprises canadiennes en 2016 (367 000 postes) étaient des postes dits de premier échelon, autrement dit un poste pour lequel l’employeur ne recherche pas de niveau minimal d’expérience professionnelle.

Ces emplois ne requièrent souvent pas non plus de formation ou de scolarité minimale, mais s’ils ne sont pas l’emploi ultimement convoité, ils peuvent être très utiles pour servir de tremplin si vous venez d’être diplomé, et encore une fois, permettent d’acquérir de l’expérience professionnelle.   

Toujours selon le même rapport, la moitié des postes (46%)  de premier échelon sont à temps-partiel (moins de 30 heures par semaine). Les emplois étudiants étant évidemment une excellente carte de visite,  il serait encore plus intéressant d’accumuler de l’expérience  alors que vous êtes encore scolarisé, que vous pourrez valoriser lors de votre première recherche d’emploi (et arrondir vos fins de mois -le salaire horaire moyen variant de 12.70$ à 18.20$ selon le niveau de diplôme).

Que vous soyez encore étudiant, ou diplômé et en recherche de votre premier emploi, voici selon le rapport quelques pistes pour trouver un emploi qui ne requière pas d’expérience préalable :

Les postes de premier échelon sont le plus souvent offerts dans de grandes entreprises. 53% de ce type de postes, étaient dans des entreprises de 500 employés et plus. Les plus petits milieux de travail ont parfois moins de ressources pour former leurs nouvelles recrues, et peuvent souhaiter qu’elles soient ‘opérationnelles’ plus rapidement.

Certains secteurs proposent assurément plus de postes d’entrée ;

  • ¾ des postes offerts dans le secteur des ressources naturelles, de l’agriculture et production connexe ne demandent pas d’expérience préalable
  • La proportion est de 63% pour la vente et les services
  • 60% la fabrication et les services publics
  • 58% pour les postes en santé

La proportion s’inverse complètement pour les postes liés a la gestion, les sciences naturelles et appliquées.

À lire sur le même sujet :

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#