Comment expliquer le changement d’emploi fréquent ?

Si les salariés sont pour la pratique qui consiste à changer souvent d’emploi, les employeurs, de leur côté, y voit une incapacité à s’engager et un risque de perdre trop vite les nouveaux arrivants.

57 % des travailleurs canadiens pensent que changer de poste régulièrement peut être bénéfique, notamment en ce qui concerne le salaire. Parallèlement, 59 % des employeurs disent qu’il est peu probable qu’ils donnent sa chance à un candidat qui passe fréquemment d’un emploi à un autre car ils veulent éviter le risque de le perdre à l’avenir, à l’heure où la fidélisation est l’une des problématiques majeures des compagnies, notamment dans les secteurs où les talents manquent. C’est ce que révèle une étude de Robert Half, qui note par ailleurs que les professionnels les plus jeunes sont plus susceptibles de changer souvent de poste et que les entreprises de plus de 1 000 personnes sont plus réticentes que les autres à recruter ces personnes considérées comme instables.

CV, lettre, entrevue : une pratique qui se vend

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, plusieurs astuces peuvent vous permettre de justifier, voire de transformer en argument vos fréquents changements d’emploi.

Première étape, le CV. Au lieu d’opter pour l’ordre chronologique, mettez plutôt en avant vos compétences et réalisations. Ne précisez que les expériences pertinentes pour le poste que vous visez : inutile de noter que vous avez brièvement fait de la garde d’enfants entre deux missions de commercial !

Deuxième étape, la lettre de motivation. Évitez tout élément négatif pour expliquer vos changements de postes (licenciement, mauvaise entente avec votre supérieur, salaire trop faible) et insistez plutôt sur le côté positif : vous avez pris le meilleur chez tous ces différents employeurs et acquis nombre de compétences et qualités que ne possède pas un profil au parcours plus linéaire. Vous êtes notamment plus adaptable, disposez de plus larges connaissances sur le fonctionnement de toutes sortes d’entreprises, avez développé un important réseau de contacts qui pourra vous servir à votre prochain poste… Autant d’éléments à mettre en avant pour réussir à arriver jusqu’à l’étape suivante.

À savoir, l’entrevue. La clé est la préparation : vous savez parfaitement que votre interlocuteur va vous interroger sur les trous dans votre CV, les éventuelles incohérences, et cette tendance que vous avez à vite vous lasser d’une entreprise. Ayez les réponses à ces questions, et sachez aussi comment le rassurer. Vous allez devoir le convaincre que vous avez bel et bien l’intention de vous attarder dans sa compagnie, qu’il n’aura pas besoin de chercher quelqu’un pour vous remplacer d’ici quelques mois à peine. Expliquez-lui vos ambitions hiérarchiques après avoir préalablement fait des recherches sur l’entreprise pour être sûr qu’elles soient réalisables chez cet employeur. Insistez sur les compétences transférables que ces différents postes vous ont permis d’acquérir et armez-vous de références d’anciens patrons qui pourront confirmer ces savoir-faire et savoir-être.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#