Comment se préparer à une entrevue téléphonique ?

L’entrevue d’embauche est déjà un exercice intimidant en soit, mais par l’entrevue téléphonique, elle peut faire plus peur encore. Pourtant, avec un peu de préparation, vous pouvez impressionner le recruteur et décrocher le poste, ou au moins passer à l’étape suivante du processus : le rendez-vous en face à face. 6 conseils pour convaincre votre futur employeur par téléphone.

 

Considérez-la comme une entrevue classique

Une entrevue téléphonique n’est pas si différente d’un face à face avec le recruteur. Elle est toute aussi importante, voire éliminatoire, et vous aurez droit aux mêmes questions. Ne la prenez donc pas à la légère. Les deux principales différences se situent dans la fatigue et le manque d’attention. Il est en effet plus difficile de rester concentré longtemps sur les paroles de votre interlocuteur lorsque vous ne le voyez pas et que vous ne pouvez pas évaluer ses réactions. Vous pouvez aussi fatiguer plus vite, en raison justement de vos efforts d’attention accrus. Mais à part ça, vous devez vous y préparer exactement comme à une entrevue en personne.

Soignez votre apparence

« Pourquoi ? » demandez-vous. Le recruteur ne vous voit pas, il peut donc sembler inutile de vous préparer comme pour une rencontre de visu. Et pourtant, si vous pouvez vous dispenser de cravate et de talons aiguilles, une tenue professionnelle, une coiffure correcte, et un maquillage approprié peuvent aider à augmenter votre confiance en vous en vous rappelant que vous êtes un professionnel performant. C’est d’autant plus utile si vous vous trouvez en recherche d’emploi depuis un moment et qu’il s’agit de votre première entrevue en quelques mois : tout avantage est bon à prendre. Et d’un point de vue plus pratique, peut-être votre interlocuteur vous proposera-t-il de transformer l’appel en conférence vidéo… Ne prenez pas le risque d’être surpris en pyjama !

Mettez-vous en condition

Pas question de prendre l’appel en terrasse de café ou en pleine fête chez des amis. Enfermez-vous dans un endroit calme, par exemple une pièce de votre maison vous servant de bureau, et éliminez tous les bruits parasites : pas d’enfant qui crie, de machine à laver qui tourne, de musique en fond sonore, de moitié venant vous interrompre… Si une entrevue téléphonique officielle est généralement programmée d’avance, vous permettant de prendre vos précautions, il peut arriver que votre employeur potentiel vous prenne au dépourvu. Dans ce cas, n’hésitez pas à lui demander si vous pouvez le rappeler plus tard en lui expliquant que vous ne vous trouvez pas dans des conditions optimales (transports en commun par exemple). Il comprendra : mieux vaut repousser de quelques heures que risquer d’être coupé ou déconcentré.

Armez-vous

Vous ne devez jamais arriver en entrevue, même téléphonique, démuni. Ayez sous les yeux votre CV et votre lettre de motivation, en particulier si vous avez été bon élève et avez adapté ces documents au poste concerné. Cela vous facilitera la tâche quand le recruteur vous posera des questions sur votre parcours et vous évitera de vous embrouiller, par exemple si vous aviez supprimé une expérience peu pertinente par rapport à ce que souhaitait l’entreprise. Munissez-vous également de tout ce qui concerne la compagnie : l’offre d’emploi pour vous la remettre en mémoire, mais aussi les résultats de vos recherches (informations générales, actualités, valeurs…). Enfin, ayez sous la main de quoi écrire pour éviter de faire répéter votre interlocuteur et prendre note des questions que vous pourriez avoir à poser en fin d’entrevue.

Compensez le manque de langage corporel

Une grande partie de la communication humaine passe par le langage du corps. En entrevue, vous pouvez vous arranger pour qu’il joue en votre faveur, en vous penchant en avant pour signaler votre intérêt, en vous tenant droit pour montrer votre sérieux, etc. Au téléphone, vous ne disposez pas de cet atout. Cela peut aussi être un soulagement car vous ne courez pas le risque que le recruteur interprète mal vos gestes. C’est un facteur de stress en moins. Mais cela signifie que vous devez faire preuve de plus de dynamisme et d’enthousiasme pour compenser. Souriez, cela s’entendra dans votre voix. N’hésitez pas à gesticuler si c’est votre habitude : même si cela ne se voit pas, votre discours en paraitra plus naturel. Et si vous avez besoin de réfléchir, ne laissez pas le silence s’installer : au téléphone, cela pourrait créer une situation gênante en entraînant un « Vous êtes toujours là ? ». Gagnez du temps en disant par exemple « C’est une question intéressante, laissez-moi y réfléchir… »

Préparez vos réponses

En principe, côté questions, vous aurez droit aux grands classiques de l’entrevue d’embauche, ce qui veut dire qu’il est assez facile de vous y préparer. Il y a rarement de piège. Qu’est-ce qui vous intéresse dans le poste ? Pourquoi voulez-vous intégrer nos équipes ? Quels sont vos principaux défauts ? Vos qualités ? Pouvez-vous clarifier ce point de votre CV ? Où vous voyez-vous dans 5 ou 10 ans ? Autant d’incontournables auxquels vous devriez être capable de répondre, que ce soit en face à face ou par téléphone. Et ce travail de préparation ne sera jamais perdu : même si vous n’êtes pas pris cette fois, c’est un bon entraînement pour votre prochaine tentative.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#