Faut-il avoir un plan de carrière de nos jours?

Le plan de carrière est-il encore nécessaire ? L’époque où l’on passait 30 années de notre vie à travailler pour une seule et même entreprise est révolue. On estime qu’un individu changera au moins cinq fois d’employeur dans son parcours. Donc, le plan de carrière, à quoi bon ?

La stabilité et le parcours professionnel linéaire riment encore avec une poignée de métiers. Les avocats, les médecins ou les architectes en sont quelques exemples. Bref, c’est souvent le cas des professions.

Pour bien d’autres métiers cependant, la carrière se définira par un enchaînement de postes, représentant la plupart du temps des occasions à saisir. Le plan de carrière devient donc la ligne directrice de notre parcours.

Un gestionnaire pourrait vouloir gérer une plus grosse équipe, voire chapeauter tout un département. Un adjoint peut avoir comme objectif de devenir chargé de projet, puis directeur de projet. Mais, les occasions à saisir ne se limitent pas non plus à la promotion en interne.

Une démarche dynamisante

L’entreprise qui n’offre pas de perspectives d’évolution à ses employés risque de les voir partir tôt ou tard. C’est pour cette raison que le plan de carrière doit se bâtir entre l’employeur et l’employé.

Il est même envisageable de discuter des possibilités à l’externe auprès de son employeur. Ce dernier pourrait ainsi se questionner quant à sa capacité à répondre aux besoins de ses employés.

La mobilité professionnelle et les expériences multiples des employés sont aujourd’hui considérées comme des atouts. Le Groupe Adidas propose même à ses employés d’essayer un nouveau poste dans un nouveau pays. « Careers without Borders » (une carrière sans frontières) est l’un des programmes mis de l’avant par la compagnie pour recruter de nouveaux talents.

Avoir DES plans de carrière

Le plan de carrière n’a pas à être coulé dans le béton. Il est facilement envisageable d’avoir DES plans de carrière, selon l’endroit où l’on se trouve dans notre parcours professionnel.

Un étudiant fraîchement gradué voudra avoir un plan de début de carrière ; avec de l’expérience en poche, un plan de mi-carrière peut être nécessaire, s’il est question de stagnation ou de réorganisation. Autrement dit, le plan de carrière peut retourner à la table à dessin aussi souvent que le besoin se fait sentir.

Les bonnes questions à se poser

Construire un plan de carrière exige de se poser les bonnes questions. En voici quelques exemples pour mener à bien son auto-évaluation :

  • Où suis-je rendu dans mon cheminement professionnel ?
  • Quelles sont mes motivations au travail ?
  • Quelles sont mes compétences ?
  • Quelles contraintes suis-je prêt à accepter (distance de travail, horaire, etc.) ?
  • Dans quel secteur me vois-je évoluer ?
  • Comment faire pour atteindre cette orientation de carrière ?
  • Est-ce qu’une nouvelle formation est nécessaire ?
  • Comme acquérir les compétences nécessaires pour avancer ?
  • Et surtout, dans combien de temps l’objectif pourrait-il être atteint (des mois, des années) ?

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#