L’amitié au travail est-elle productive?

Les amis nous rendent heureux, certes, mais l’amitié au travail est-elle productive? Selon un sondage d’Accountemps auprès d’employés canadiens, 61 % des participants considéraient que leur productivité était meilleure quand ils comptaient des amis parmi leurs collègues. Différentes explications psychologiques et managériales peuvent expliquer ces résultats.

Selon les résultats d’un deuxième sondage mené par Robert Half, société mère d’Accountemps, avoir de bons amis au travail rend les travailleurs plus heureux. Il suffit de penser à vos collègues de travail préférés pour admettre que ce sondage prouve ce dont on se doutait. Se savoir bien entouré, aimé au travail, à la fois pour qui on est et pour ce qu’on fait a un impact positif sur notre envie d’aller au boulot et d’y donner le meilleur de soi-même.

« On ne parle pas ici de passer son temps à se donner des câlins ! », mentionne Denis Morin en rigolant. Ce professeur à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM encourage les liens d’amitié au travail, tout en spécifiant que c’est surtout le respect mutuel qui joue un rôle dans la bonne marche de l’entreprise. Se dire bonjour le matin, par exemple, est une bonne première étape !

Dianne Hunnam-Jones, présidente au Canada d’Accountemps, va plus loin lorsqu’elle explique les résultats du sondage. Le soutien que s’apportent les amis au travail donne des ailes, car il donne confiance en soi. Elle mentionne qu’il est du devoir de l’employeur de « cultiver un solide esprit de camaraderie » dans le but d’encourager la motivation, la productivité et la loyauté des employés.

Habiletés politiques

Lorsqu’on parle de l’amitié au travail, Denis Morin nuance en parlant d’« habiletés politiques », une compétence liée au savoir-être qui est essentielle pour quiconque veut influencer positivement sa carrière ou sa trajectoire professionnelle. Pour lui, les habiletés politiques exigent de rallier, d’informer, de convaincre ou de persuader… des comportements aussi présents en amitié. Ces habiletés expliqueraient pourquoi l’amitié au travail augmente la productivité.

« Il s’agit de valoriser les collègues de travail, développer de bonnes relations interpersonnelles fondées sur la confiance, l’humilité, la courtoisie, la rigoureuse honnêteté et avoir à cœur le succès de chaque collègue de travail. Lorsque nous faisons une erreur, il faut faire amende honorable, être authentique. » Dans les habiletés politiques, donc, il y a les bases d’une bonne amitié, et surtout d’une collégialité entre collègues.

Lorsqu’on devient… trop amis

Ce qui est sûr, c’est que l’amitié au travail a parfois certains effets… contre-productifs. Comme lorsqu’on est ami avec ses collègues au point où le bavardage nous empêche de travailler, rappelle Denis Morin. « Jaser avec quelqu’un dans une pause de 10 minutes, c’est bon pour la productivité. Mais jaser une heure, ça l’est moins ! » Dans ces cas-là, il faut simplement savoir mettre des barrières…

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#