Les salaires du soutien juridique

Les métiers du soutien juridique sont essentiels au travail de l’avocat ou du notaire. Quels sont-ils, et à quoi peut-on s’attendre sur le plan de la rémunération et des conditions ?

Technicien juridique

Polyvalent, le technicien juridique contribue à faire avancer des dossiers en accomplissant plusieurs tâches : faire des recherches, recueillir des informations ou donner son avis sur certains dossiers. Il est à l’avocat un peu ce que l’infirmière est au médecin. Il doit avoir le souci du détail, de bonnes compétences rédactionnelles, et savoir analyser et résumer l’information.

Il faut détenir un DEC en techniques juridiques pour occuper ce poste. Un technicien juridique peut gagner un salaire annuel qui se situe entre 30 000 $ et 90 000 $ (s’il travaille pour un grand cabinet).

Sténographe officiel

Cet officier de justice retranscrit les échanges qui ont lieu lors d’interrogatoires dans les salles d’audience. Pour ce faire, il peut soit utiliser un clavier spécialisé et taper tous les échanges, ou répéter ce qu’il entend dans un masque enregistreur, le sténomasque.

Demandant une attestation d’études collégiales en sténographie judiciaire, ce poste exige de la rigueur et d’excellentes compétences en communication écrite.

Dans le domaine juridique, les transcriptions sont d’une importance capitale. Aussi, le sténographe officiel doit faire preuve d’un grand professionnalisme (ponctualité, autonomie) et d’une bonne tolérance au stress.

Le salaire annuel d’un sténographe oscille autour de 50 000 $, mais c’est surtout en fonction de sa clientèle puisqu’il s’agit d’un poste de travailleur autonome.

Greffier-Audiencier

Au cœur de l’action, le greffier-audiencier s’occupe de tout ce qui se passe durant un procès. Il s’occupe notamment de rédiger le procès-verbal — un document officiel qui agit un peu comme la mémoire d’un procès.

Les qualités recherchées pour ce poste sont la courtoisie, de bonnes compétences communicationnelles, le souci du détail et un bon sens de l’organisation. Exigeant un diplôme d’études collégiales en techniques juridiques, le salaire annuel du greffier-audiencier peut atteindre 45 000 $ pour un poste à temps plein. Cela dit, ce poste est sur appel; les semaines de travail dépassent donc rarement 35 heures.

Traducteur juridique

Expert en communication, le traducteur juridique traduit des textes juridiques : contrats, lois, jugements, etc. On retient aussi ses services pour des mandats de rédaction ou pour de la révision de textes.

En plus d’une formation en traduction ou en droit, il faut avoir un

grand souci du détail ainsi qu’une très bonne capacité d’analyse. Le traducteur juridique peut travailler au sein d’un gouvernement, d’un organisme, d’un cabinet d’avocat ou d’un bureau de traduction. Il peut aussi être travailleur autonome. Son salaire varie selon son niveau d’études, ses compétences, le nombre de contrats obtenus s’il est travailleur autonome et le prix de ses services.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#