Comment vous adapter à l’automatisation ?

Les prévisions les plus catastrophistes annoncent qu’il y a une forte probabilité pour que des emplois soient détruits en masse à cause de l’intelligence artificielle et de l’automatisation. Les plus optimistes estiment que les progrès technologiques sont au contraire créateurs d’emploi. La réalité se trouve entre les deux : il y aura bel et bien des changements, mais vous pouvez les anticiper et vous former en conséquence.

Développez vos aptitudes personnelles

Caisses automatiques, robots-rédacteurs, agents conversationnels, et autres logiciels capables d’accomplir des tâches plus vite qu’un être humain : oui, de nombreux emplois sont touchés par l’automatisation.

Mais il y a certaines qualités sur lesquelles l’intelligence artificielle n’est pas encore au point : la créativité, les relations interpersonnelles, la pensée critique… En bref, tout ce qui relève de l’intelligence émotionnelle.

Pour lutter contre les risques de robotisation de votre emploi, vous pouvez ainsi suivre des stages de quelques jours, voire plus, pour développer ces qualités humaines qui vous aideront dans vos relations avec vos collègues, supérieurs hiérarchiques, clients, etc. et vous permettront de penser à des solutions qu’une machine n’aurait pas imaginées, prouvant ainsi toute la valeur ajoutée que vous apportez à votre entreprise.

Evoluez à votre poste

Les experts estiment qu’il y aura bien plus d’emplois qui évolueront que de postes qui disparaîtront purement et simplement. Ainsi, dans les entrepôts où les machines ont d’ores et déjà remplacé les hommes pour le travail manuel et le port de lourdes charges, les humains n’ont pas totalement disparu : ils sont devenus les superviseurs de ces machines, capables de surveiller la production et d’intervenir en cas de problème. Il s’agit seulement d’un autre aspect du métier.

Bien que les progrès de la technologie soient vertigineux, d’ici 2030, la plupart des postes devraient être adaptables de cette manière, en apprenant à travailler avec les robots plutôt qu’en les considérant comme une menace.

Vous pouvez aussi, tout en restant dans le même domaine d’activité, endosser davantage le rôle de gestionnaire, puisque cela fait partie des fonctions difficiles à automatiser. Là encore, des formations peuvent vous aider à évoluer et à rester indispensable aux yeux de votre employeur.

Trouvez un bon emploi dans le domaine

Que vous n’ayez pas encore rejoint le marché du travail ou que vous soyez en quête de reconversion, réfléchissez à votre future carrière et choisissez un diplôme adapté. Car ces nouveaux domaines de la technologie sont créateurs d’opportunités !

Vous pouvez par exemple vous orienter vers la programmation et le développement de logiciels, ce qui vous permettra de devenir le cerveau derrière cette intelligence artificielle. Ou bien préférer la maintenance et l’entretien pour qu’elle reste en état de fonctionner. Ou encore, pourquoi ne pas vous lancer dans l’analyse et devenir celui qui décrypte les informations rassemblées par les machines pour aider d’autres personnes à prendre des décisions ?

Au final, c’est le développement des compétences, d’un côté technologiques, et de l’autre humaines, qui va devoir accompagner la transformation du marché de l’emploi et les activités de tous ceux qui sont concernés par les risques de robotisation.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#