CV

Comment rédiger un bon message d’approche pour un emploi à temps-partiel?

Un emploi à temps-partiel vous intéresse ? Comment rédiger sa lettre de motivation et son message d’approche afin de décrocher l’emploi ? Faut-il expliquer sa démarche ? Ses obligations ?

Tout d’abord, rappelons que le CV et la lettre de motivation n’ont pas tant pour but de décrocher un emploi que de convaincre l’employeur de nous convoquer en entrevue.

« Idéalement, on ne veut rien mettre dans notre lettre qui puisse donner une raison à l’employeur de ne pas nous appeler », dit Édouard Picault, conseiller à l’emploi chez Groupe Plein Emploi.

Il n’est donc pas nécessaire de mentionner que l’on est un artiste à la recherche d’un emploi pour payer les factures ou une mère à la maison en quête d’un revenu d’appoint, car il est difficile de prédire si l’information sera perçue positivement ou négativement par l’employeur.

Le principe est tout particulièrement vrai pour les raisons d’ordre personnel. Prenons l’exemple d’un candidat qui a des limitations physiques ou mentales qui l’empêchent de travailler à temps plein. « Il faut éviter de mettre ces problématiques-là en évidence, car ça va jouer contre la personne », explique le conseiller.

Le Groupe Plein Emploi, qui s’adresse à une clientèle ayant connu des problèmes de toxicomanie, déconseille d’ailleurs de mentionner un problème de santé mentale ou de dépendance à un futur employeur.

Et si le candidat occupe déjà un premier emploi à temps-partiel et qu’il en cherche un deuxième, Édouard Picault pense qu’il est préférable de le mentionner à l’employeur au moment de l’entrevue. « C’est une chose qui s’explique mieux en personne. Et si c’est important de le dire, c’est pour s’assurer que les deux emplois sont compatibles en ce qui concerne les horaires. »

Miser sur ses forces

Tout compte fait, le message d’approche d’un candidat intéressé par un emploi à temps-partiel ne devrait pas être bien différent de celui d’un candidat visant un emploi à temps plein. On expose ses objectifs professionnels, tout en prenant soin de mettre de l’avant les compétences liées à l’emploi convoité.

« On doit prendre le temps de bien lire la description de poste », rappelle Édouard Picault, qui a vu trop de candidats s’intéresser à un poste en raison du salaire sans tenir compte ni des exigences ni de la localisation de l’emploi. « On perd son temps, et on fait perdre du temps aussi à l’employeur ! »

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#